Le 19 mai, cap sur Massy-Saclay, près de Paris, à l’invitation de Franck Maistre, directeur du WAI Massy-Saclay (#waimassysaclay), incubateur d’entreprises innovantes de BNP Paribas disposant de son propre atelier de fabrication numérique. La journée s’annonçait intéressante, avec une journée thématique sur le transhumanisme et l’homme augmenté sortant du credo technologique pour se frotter à l’éthique.

L’objectif était triple. D’abord découvrir des entreprises en pointe dans trois domaines clés pouvant servir une fois appliqués au handicap : la génétique, la robotique, et les implants. Ensuite, rencontrer Franck et échanger au sujet de l’association Fab & Co qui réunit les ateliers de fabrication numérique des grands industriels français  (autrement dit, un vivier considérable de compétences et d’outils). Et évidemment, rappeler que toutes ces innovations technologiques sont remarquables, mais qu’une question qui préoccupe notre association est : à qui cela s’adresse, et à quelles conditions.

Voici les interventions de la matinée. Vous y constaterez que la réalité de 2016 dépasse de loin la fiction, notamment sur les capacités de notre espèce à appliquer les découvertes génétiques…

Des interventions de très beau niveau dont nous avons eu la chance d’assurer la clôture avec Jean-Michel Besnier, philosophe, et auteur de « Demain les posthumains« .

Sa conclusion concernant le transhumanisme est qu’il nous appartient avant tout de faire un choix de société. Soit nous adapterons nos corps à un environnement technique tourné vers la performance, soit nous choisirons d’autres priorités, par exemple le bien vivre autrement. Cela déterminera en grande partie les déclinaisons sociales et légales autorisant ou non la modification de notre espèce par elle-même…

L’après-midi a été consacrée à des ateliers prospectifs animés par Beyond Lab, puis par les présentations de projets des entreprises qui étaient en lice pour gagner 20 000 euros chacune d’accompagnement dans cet incubateur.

Au final tous les projets présentés étaient remarquables, et nos coups de coeur furent pour Claude De Loupy de Syllabs et sa conférence sur l’intelligence artificielle, Jean-Michel Besnier et son recul salutaire, et Blue Frog Robotics (@bluefrogrobotics) avec le robot Buddy, au prix d’un smartphone, open source et reprogrammable (par exemple comme robot d’assistance).

Concernant My Human Kit, nous avons pu, grâce à Franck, réaliser une longue réunion téléphonique avec un des fondateurs de l’association Fab & Co que nous allons rencontrer sur Bruxelles pour envisager un partenariat autour du handicap et de l’open-source.

Nous remercions chaleureusement BNP Paribas pour l’invitation et félicitons toutes les entreprises remarquables qui se sont déplacées et ont eu la gentillesse de se pencher sur notre aventure.

Merci également à Raphael Berland qui nous a transmis les vidéos et a fait un compte-rendu pour le Cercle des Volontaires.