Innovations, intégrations, technologies : interroger les limites du corps

L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les contextes, les savoirs, les pratiques et les représentations à l’œuvre dans les recherches en cours dans le domaine de la prothétique et des technologies d’assistance au corps.

L’organisation en deux temps de la journée reflète une double intention de réflexion:

– Dans un premier temps, aborder les questions liées à l’idée d’innovation qui sous-tend les conceptions et approches théoriques et expérimentales dans la conception de nouveaux dispositifs prothétiques. L’intention est celle d’explorer les contours du décalage, souvent non explicité, entre les « promesses » des technologies émergentes, les attentes des usagers et des praticiens et l’état de la recherche actuelle. Le cas du membre fantôme est ici particulièrement intéressant. Phénomène qui peut surgir suite à une amputation et provoquant des sensations et des douleurs souvent difficiles à traiter, le membre fantôme reste encore non complètement expliqué du point de vue médical, physiologique et neurologique. Il est néanmoins à l’origine d’une série d’approches innovantes qui visent à en exploiter les potentialités et alimente l’espoir de la recherche robotique de rendre la prothèse de plus en plus « naturelle ».

– Un deuxième temps de cette journée sera consacré à explorer le contexte culturel et de représentation de la vulnérabilité et du handicap dans lequel on développe ces nouvelles technologies « capacitantes », en portant un regard issu du terrain et des acteurs qui les constituent. Cette approche semble peu développée dans les débats actuels, plutôt cantonnés à aborder le thème de l’augmentation de l’humain sans interroger ce que augmentation veut dire dans le contexte quotidien des usagers et du personnel de santé.

Programme

Introduction (9h – 9h20)
« Prolongements, intégrations, limites et frontières du corps : approches et problèmes posés à la socioanthropologie des corps et des techniques »
Communicants: Marina Maestrutti, Valérie Souffron (MCF, sociologie, CETCOPRA, Paris)

Communication (9h20 – 10h20)
« Phantom limb : Amputation, embodiment and prosthetic technology »
– Cassandra S. Crawford (sociologue, Northern Illinois University)

Table ronde 1 (10h35 – 12h35)
« Les technologies prosthétiques à l’épreuve de l’innovation : les « ressources » du membre fantôme »
– Amélie Touillet (médecin, IRR, Nancy)
– Nathanaël Jarrassé (chargé de recherche CNRS robotique, ISIR, UPMC, Paris)
– Jozina De Graf (MCF, Institut des Sciences du Mouvement, Marseille)
– Marina Maestrutti (MCF, sociologue, CETCOPRA, Paris)

Communication (14h15 – 15h15)
« Repenser le handicap : apports et limites du modèle social, de la sociologie des sciences et des techniques, de l’éthique du care »
– Myriam Winance (sociologue, INSERM, CNRS, CERMES3, Paris)

Table ronde 2 (15h30 – 17h30)
« Interroger les limites et prolongements du corps dans une approche sensible : quelle place à la complexité des expériences singulières ? »
– François Codemard (Orthoprothésiste, IRR, Nancy)
– Valérie Sanamane (ergothérapeute, IRR, Nancy)
– Nicolas Huchet (Bionicohand, Rennes)
Informations complémentaires :
– Entrée libre et gratuite.
– Affiche et programme du séminaire en pièce-jointe.
– Le résumé complet et le programme sont disponibles sur le site internet du séminaire à l’adresse : http://www.corps-protheses.org
– Pour tout renseignement complémentaire, merci d’envoyer un mail à l’adresse : contact5(at)corps-protheses.org

Lieu

Université Paris Sorbonne

Address: 12 place du Panthéon
City: Paris
Country: France

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 − 26 =