Les 24 et 25 mai, la fabrication numérique et les makers étaient mis à l’honneur dans la capitale de l’Europe pour un événement rassemblant 50 projets sélectionnés sur le vieux continent : « Makerstown« .

selfie-hugo-nico

Selfie Bruxellois

Ce fut l’occasion de retrouver physiquement à mi-chemin entre la France et l’Allemagne Nicolas Huchet, fondateur de l’association actuellement au fablab de Berlin. Et se revoir fait du bien, même quand on se parle en ligne presque tous les jours 🙂

Tous les projets sélectionnés méritaient le détour. Mais nous nous sommes concentrés sur ceux qui nous semblaient offrir facilement des possibilités pour mélanger des makers valides ou handicapés au sein de notre futur Humanlab.

Manipolarepercomunicare : ce projet d’Elena Dall’Antonia, primé dans une Maker Faire italienne, consiste dans un kit pédagogique expérimental dérivé de la fameuse main Inmoov et complété par des postures de mains imprimées en 3D. Il permet d’animer une main robot pour enseigner la langue des signes italienne aux sourds et malentendants. Il est également envisageable de construire le robot pédagogique lui-même avec les élèves en amont de l’utilisation. Nous sommes très intéressés et allons prendre contact.

 Novalia propose des circuits électroniques autocollants que l’on peut apposer sous toute surface pour la rendre tactile, sonore et interactive. Un outil très ludique et efficace que l’on pourrait adjoindre à des surfaces embossées en braille, à des contenus vocaux ou musicaux…

pam-printer

La PAM de chez Pollen, imprimante 3D française étonnante et qui fait rêver par ses caractéristiques. Impression par dépôt de matière mais sans filament, en utilisant les « pellets » ou copaux industriels plastiques déployés dans les catalogues des fournisseurs d’usines. Presque tout ce qui fond à moins de 400 degrés celsius est utilisable dans 4 cartouches alimentant 4 têtes d’impression. Il est aussi possible de mélanger des couleurs dans une cartouche… Intéressant pour du prototypage d’orthèses ou de prothèses. Cette machine hors norme est annoncée avec un prix de vente compris entre 5000 et 9000 euros suivants les options et s’adresse donc plutôt aux professionnels.

Inmoov, qu’on ne présente plus, et qui a fait sensation comme à chaque fois.

eglove

Le gant de pilotage e-glove

Le fablab de Kamp-Lintfort avec le e-glove, encore une interface innovante qui permet via un gant connecté en bluetooth de piloter des robots et objets (ici une petite voiture). Efficacité maximale pour coût minimum avec un montage qui n’est pas encore documenté mais est assez facile à déduire et à refaire.

blindpad

Le blindpad

L’institut italien de technologie (IIT Istituto Italiano di Tecnologia) présentait un prototype assez percutant (à tester les yeux bandés), le blindpad, qui permet de sentir sous l’index l’épaisseur et la forme d’un volume en déplaçant sa main avec une souris à retour haptique. Un prototype utilisé pour enseigner la géométrie aux jeunes aveugles extrèmement prometteur.

STEAMachine

La steamachine de FabLab Factory, fablab mobile impressionnant qui embarque trois imprimantes 3D, une découpeuse laser avec son évacuation de fumées, l’outillage à main, des kits pédagogiques de qualité (littlebits, makerblock) et une gameboy géante en découpe laser avec son émulateur. Un outil magnifique et exemplaire que vous pourrez retrouver à la première édition du Be Makers Festival à Bruxelles.

bentolabs-with-labels

Source Bentolabs – https://www.bento.bio/bento-lab/

Bento Labs propose carrément l’analyse ADN dans un kit pédagogique qui prend très peu de place (format A4). Primo Toys permet aux enfants voyants et non voyants (âgés de trois ans ou plus)  de programmer les déplacements d’un très joli robot jouet en bois via des planchettes gravées placées sur le panneau de contrôle. Les jeunes polonais de Lime Devices proposent un kit qui permet de créer des robots avec des chaînes de moteurs intelligents en se passant de contrôleur centralisé pour les faire exécuter leurs routines.

En marge de la présentation des projets, nous avons pu longuement échanger avec M.Vangeel de Handicap International qui nous a fait profiter de son expérience et avec qui nous avons parlé sprints de prototypages et open-source (notamment sur la question des fauteuils roulants pour les pays du sud).

Nous avons  pu faire un tour dans cette magnifique ville qu’est Bruxelles, d’y voir le Manneken-Pis et de tester les moules, les frites et la bière locale. Tout est largement à la hauteur de sa réputation.

Nous avons déjà contacté plusieurs des projets rencontrés pour collaborer. Merci à  ThinkYoung pour l’excellent accueil, la qualité de la sélection et les opportunités ouvertes par Makerstown !